Un atelier de restauration de vélos dans des containers

0

Les vélos abandonnés et volés de Brisbane en Australie ont longtemps été délaissés, destinés à rouiller et prendre la poussière dans les entrepôts de la police. Mais grâce à une initiative locale soutenue par l’Armée du Salut, les vélos abandonnés ont une seconde chance – tout comme les personnes qui les réparent.

L’atelier Salvos Re-Cycle Bikes est l’idée du coordinateur de l’entreprise sociale et cycliste passionné Andy Steele. “Nous voulions créer une entreprise sociale qui pourrait aider les gens à reconstruire leur vie et leurs vélos”, a-t-il déclaré à ABC Radio Brisbane. “C’était une idée folle qui a vraiment pris son envol.” L’idée est née après que M. Steele et le Nanna Fitty’s Fruit Cake Cycling Club aient réalisé une course de charité de Sydney à Brisbane en 2018, récoltant 130 000 dollars. Je me suis dit : “Continuons à faire ce que nous faisons avec la course à vélo et passons à un autre niveau”, a déclaré M. Steele. Deux ans plus tard, grâce au financement du club cycliste, à une subvention du conseil municipal de Brisbane et à une autre de l’Armée du Salut, l’atelier en containers était opérationnel.

Damien Saal est l’une des personnes chargées de réorganiser et de recycler les vélos qui sont ensuite vendus par l’organisation caritative. “C’est probablement le travail de mes rêves, pour être honnête”, dit-il. “C’était parfait pour moi parce que j’ai toujours voulu faire quelque chose comme ça”. M. Saal, qui vient de sortir d’une cure de désintoxication, a déclaré que l’atelier avait été une “aubaine”. “Les choses allaient de pire en pire et j’ai pris la décision de changer de vie”, a-t-il déclaré.

“Les gens avec lesquels je travaille ont fait de la rééducation, de la prison, ont toutes sortes de difficultés et sont prêts à faire les choses différemment”, a déclaré M. Steele. “C’est créer des emplois, leur donner des moyens d’action et rendre les vélos à la communauté”. M. Saal a déclaré que l’atelier lui avait redonné un but et lui avait donné une structure et une chance de se reconnecter à la société.

Judi Rushbrook a découvert le service et a depuis apporté son propre vélo et ceux de ses petits-enfants pour les faire réparer et remplacer. “C’est absolument fabuleux”, dit-elle. Rien n’est gaspillé dans l’atelier non plus ; les vélos qui ne sont pas en état de marche sont récupérés et utilisés pour les pièces. Grâce aux dons de la police du Queensland, des chemins de fer du Queensland et de l’université du Queensland, l’équipe ne risque pas de se retrouver sans travail. “Nous n’allons pas défier les grands de l’industrie du vélo, mais nous sommes heureux d’aider la communauté et de fournir de bons vélos et un bon service après-vente”, a déclaré M. Steele.

Source: https://www.abc.net.au/news/2020-08-09/salvos-workshop-restoring-more-than-just-abandoned-bikes/12529308

Share.

Comments are closed.