Du transport de denrées alimentaires aux vaccins Covid-19

0

C’est l’un des plus grands défis logistiques de l’histoire moderne : Comment les millions de doses de vaccin COVID-19 qui doivent être conservées à des températures incroyablement froides seront-elles rapidement expédiées à travers les continents et les océans ? Une entreprise utilise son expérience avec le thon comme guide.

Thermo King – qui a révolutionné le transport des denrées alimentaires grâce aux progrès réalisés dans le domaine du transport maritime à température contrôlée avant la Seconde Guerre mondiale – collabore avec les sociétés pharmaceutiques, les gouvernements et les entreprises de logistique pour garantir la conservation des vaccins lors de leur acheminement vers les cliniques et les hôpitaux. Pour ce faire, ils ont retravaillé les containers généralement utilisés pour le transport du thon frais vers le Japon, qui exige des conditions de réfrigération similaires. “Nous avons pris ce produit et nous l’avons modifié”, a déclaré Francesco Incalza, président de Thermo King Europe, Moyen-Orient et Afrique, à CNN Business.

Le thon doit être stocké à -60 degrés Celsius pour maintenir sa qualité et sa teinte rouge profond lorsqu’il arrive dans les supermarchés et les restaurants, a déclaré M. Incalza. Le vaccin contre le coronavirus développé par Pfizer et BioNTech doit être stocké à -70 degrés Celsius pendant le transport. C’est pourquoi Thermo King, qui fait partie de la société irlandaise Trane Technologies, a procédé à quelques ajustements, en ajoutant une isolation supplémentaire et en ajustant le système de réfrigération pour qu’il fasse encore plus froid. Aujourd’hui, chaque container de 20 pieds peut contenir 300 000 doses du vaccin Pfizer – le premier à avoir été approuvé par les pays occidentaux à la suite de tests rigoureux – par voie terrestre ou maritime. Certains ont déjà été vendus et font leur chemin dans le monde entier. Selon M. Incalza, il faudrait normalement des années pour mettre au point ce type d’innovation.

Mais le cadre pour le transport de marchandises sensibles et à température contrôlée dans le monde entier est là, selon Tom Jackson, auteur du livre “Chilled” : How Refrigeration Changed the World and Might Do So Again” (Comment la réfrigération a changné le monde et pourrait le refaire à nouveau”). “Si nous obtenons les bonnes températures, nous pouvons emporter n’importe quoi n’importe où et le stocker aussi longtemps que nous le voulons”, a déclaré M. Jackson. C’est en partie grâce aux fondateurs de Thermo King, Frederick McKinley Jones et Joseph Numero, selon M. Jackson. Dans son livre, il écrit que Jones a développé une unité réfrigérée plus efficace qui pouvait être transportée par un camion après qu’un copain de golf se soit plaint à Numero, son partenaire commercial, d’une cargaison de poulets avariés lors d’une ronde en 1938. Selon le ministère américain des transports, l’entreprise a connu une croissance “exponentielle” pendant la Seconde Guerre mondiale, lorsque sa technologie a été utilisée pour aider à préserver le sang, les médicaments et les aliments. Les deux hommes ont reçu à titre posthume la Médaille nationale de la technologie du président George H.W. Bush en 1991.

Une génération plus tard, Thermo King a donc un rôle à jouer dans la gestion d’une autre crise. En octobre, le président de Trane Technologies, David Regnery, a déclaré aux analystes que la société avait mis au point un congélateur mobile d’une capacité 60 fois supérieure à celle de ce qui se trouvait auparavant sur le marché des produits pharmaceutiques. Il faisait référence à l’unité de thon modernisée.

Anticipant une hausse de la demande, Thermo King a commencé à augmenter la production de ses nouvelles unités dans une usine en Chine il y a quelques mois. À l’approche du printemps, nous parlons de milliards et de milliards de doses à distribuer”, a déclaré M. Incalza. Les nouvelles unités pourraient également s’avérer utiles bien au-delà de la pandémie étant donné l’essor des thérapies géniques et d’autres produits biopharmaceutiques. Celles-ci devront également être déplacées et stockées à des températures extrêmement froides. “De plus en plus de produits devront être transportés à ces températures ultra-basses, ce qui ouvre un nouveau marché pour ce type d’équipement”, a-t-il déclaré.

Il y a cependant de grands défis à relever, notamment comment fournir des vaccins aux régions moins développées qui ne disposent pas du même degré d’infrastructure de réfrigération. M. Incalza a déclaré que dans des endroits comme celui-ci, Thermo King espère déployer des “cubes de froid” plus petits pouvant atteindre -30 degrés Celsius pour le vaccin car ils seraient plus faciles à transporter… Affaire à suivre.

Source: https://www.cnnphilippines.com/business/2020/12/12/covid19-vqaccine-shipping-containers.html

Share.

Comments are closed.