L’exportation de homards grâce aux containers aménagés

0

Pour répondre à une demande grandissante de pays parfois lointains, l’entreprise “Homard des îles Saint-Pierre et Miquelon” a imaginé il y a 5 ans maintenant, un moyen d’exporter ses homards tout en respectant des normes strictes. En cours de préparation depuis 2 ans, le projet de Jean-Noël De Arburn et ses deux associés Patrick Urtizbéréa et Steven Delamaire a du faire face à un certain nombre de méandres tant administratives que techniques pour arriver à se lancer.

En effet, comme l’explique le directeur général de la société, “le homard des îles de Saint-Pierre et Miquelon a son propre agrément européen. Il fallait aussi respecter des normes, comme le HACCP (ndlr : C’est une méthode de travail qui permet de respecter des normes pour avoir cet agrément européen”. Au total, 11 mois de travail ont été nécessaires pour répondre à des exigences administratives. Un système de traçabilité adapté aux normes en vigueur devait notamment être mis en place. “Il fallait pas mal de données, pas mal de paramètres. Il fallait adapter le système au homard. On a réussi à l’avoir au bout de douze mois. Le coût est important, mais cela nous permet d’envoyer du homard dans de bonnes conditions et cela permet aussi à nos clients de pouvoir suivre le homard, de savoir qui l’a pêché, le taux de salinité, la température de l’eau…” précise M. De Arburn.

Pour rendre le conditionnement possible, des containers frigorifiques à températures contrôlées seront utilisés. La température ne dépassera pas les 4°. Les homards seront alors conditionnés directement sur place pour être envoyés par la suite dès le mois de novembre vers Montréal puis Paris avant d’être dispatchés aux différents acheteurs. Entre 150 et 300 kilos de homards sont prévus pour cette première année d’activité. Les crustacés auront été au préalable pêchés par des pêcheurs artisans de Saint-Pierre-et-Miquelon.

Inspirebox_homards-vivants_1Ce n’est pas sans rappeler un projet similaire développé il y a plusieurs années par CMA CGM. Appelé Aquaviva, le projet consistait en une nouvelle génération de containers permettant de transporter par bateau les homards vivants. Unique au monde à ce moment là, l’innovation s’appuyait sur la technologie Innopure® de la société Emyg Environnement & Aquaculture. Jusqu’alors, les homards étaient transportés vivants par avion, ou surgelés par bateau. Selon CMA-CGM, ce mode de transport recréerait les conditions de vie naturelles des homards, préserverait la teneur en oxygène de l’eau et maintiendrait ainsi sa qualité tout en assurant une température optimale de l’eau tout au long du trajet.

Nous tacherons de vous tenir au courant de l’évolution du nouveau projet de la société “Homard des îles Saint-Pierre et Miquelon“…

Source: https://la1ere.francetvinfo.fr/saintpierremiquelon/une-entreprise-se-lance-dans-l-export-de-homard-de-saint-pierre-et-miquelon-873298.html / https://gomet.net/transports-cma-cgm-lance-ses-conteneurs-aquaviva-transporter-les-homards-vivants/

Share.

Comments are closed.