Last Lap: La boutique spécialisée dans les produits de course

0

Niché dans la moitié d’un container de 40 pieds, le tout nouveau Last Lap Cornerstore, dans le quartier de Bronzeville à Chicago, ne mesure que 16m² mais le fossé géographique et culturel que le magasin comble dans la communauté de la ville est énorme.

Avant son ouverture officielle début octobre au 332 E. 51st Street, les coureurs des quartiers du sud de la ville – dont beaucoup sont noirs – n’avaient nulle part dans leur quartier où s’approvisionner en boissons, matériel et autres produits de course.

Le propriétaire du magasin, coureur et résident de Bronzeville Ian Gonzalez, a remarqué ce besoin lorsqu’il s’est entraîné pour son premier marathon de Chicago en 2018. L’endroit le plus proche qui vendait des produits de nutrition spécifiques à la course à pied se trouvait à au moins 20 minutes en voiture – pas vraiment facile d’y passer la nuit avant une longue course. “Lorsque vous arrivez enfin sur place après avoir pris le temps de vous y rendre, vous vous rendez compte que les employés ne sont pas du tout coureurs”, a déclaré M. Gonzalez. Ils ne pouvaient jamais répondre à aucune question, et c’était super frustrant”.

Ingram, Gonzalez et d’autres amis avaient discuté de l’idée d’un établissement de vente au détail pendant des années. C’est grâce à la pandémie que Gonzalez a décidé de se lancer. Alors que de nombreux habitants de Chicago travaillaient depuis chez eux ce printemps, Gonzalez travaillait pour le service de livraison DoorDash. Il attendait dans les restaurants pour prendre des aliments chauds et prenait l’ascenseur pour les déposer. À la fin de chaque fin de poste, il rentrait chez lui, enlevait ses chaussures à l’extérieur et se rendait directement à la douche. Mais il a passé des nuits entières à s’inquiéter que cela ne suffise pas, qu’il puisse attraper lui-même le COVID-19 et infecter sa famille, y compris son fils de 3 ans.

Alors, quand Gonzalez a appris qu’il pouvait prétendre à l’aide au chômage, il a décidé de la prendre et d’investir l’argent dans l’ouverture du magasin dont il rêvait depuis longtemps. A partir de là, il a travaillé sur des vêtements de marque et s’est adressé à des marques comme GU Energy Labs pour des produits. Il restait toujours éveillé la nuit, mais désormais, c’était pour discuter des modèles et des prix avec des fabricants en Chine. Au début, il est resté discret. Mais grâce aux médias sociaux et au bouche-à-oreille, la nouvelle s’est répandue. Lorsque les Windrunners – une équipe féminine de Chicago – ont organisé une course pop-up appelée OneChicago 5K le 30 juillet, les organisateurs lui ont demandé de contribuer à la création de prix.

Gonzalez a accepté, puis s’est empressé de créer un site de e-commerce. Au début, les gagnants “avaient des codes de réduction et des cartes-cadeaux pour un magasin qui n’était même pas ouvert”, a-t-il déclaré. Mais à partir du 28 août, les coureurs pouvaient acheter des boissons, des barres, des produits alimentaires, des bâtons de massage et des débardeurs personnalisés sur le site de Last Lap.

Gonzalez voulait un emplacement physique, mais les loyers pour un espace commercial à Bronzeville ou à Hyde Park, à proximité, auraient dépassé son budget, surtout avec la menace potentielle de nouvelles restrictions liées à la pandémie. “Si je devais le fermer à nouveau, je ferais faillite avant même d’avoir commencé”, a-t-il déclaré. C’est là qu’est né Boxville, un marché de containers, une initiative de l’incubateur de Bronzeville, qui a permis de relancer l’activité. (Courtney Phillips – la co-fondatrice de GumboFit avec son fiancé Matthew Manning – est l’un des membres fondateurs de l’incubateur).

Bien qu’il ait dû revoir ses plans initiaux, Gonzalez a décidé que l’espace était parfaitement adapté au lancement d’une entreprise dans une période économique difficile. “De plus, nous entrons dans l’hiver où les coureurs se font plus rare”, a-t-il déclaré. “Je veux réduire mes frais généraux, et il se trouve que cela me convient parfaitement”.

L’inauguration du 3 octobre a donné vie à la vision que se faisait Gonzalez d’une telle communauté. Une trentaine de coureurs se sont présentés à 8 heures du matin pour une course de groupe GumboFit de 5 ou 10 KM. Après avoir pris la tête du parcours, Gonzalez s’est empressé de jouer les hôtes enthousiastes, ouvrant ses portes, servant des mimosas, et allumant un grill devant la vitrine du magasin tout en rebondissant à l’intérieur pour gérer les achats sur son iPad, le tout à la lueur du logo du triangle néon de Last Lap.

Picasso Russell, un autre capitaine de GumboFit, a déclaré avoir entendu Gonzalez parler presque sans arrêt de l’ouverture de la place depuis que les deux se sont rencontrés il y a plusieurs années. “Il a ajouté qu’il n’y avait pas un seul magasin appartenant à des Noirs dans la ville. Il a trouvé cette opportunité à saisir”, a-t-il déclaré. “Maintenant, quand on se dit : « Allons courir. Où voulez-vous qu’on se retrouve ? » Nous pouvons dire : « Rendez-vous devant le Last Lap » “.

inspirebox_last_lap_8 inspirebox_last_lap_1

inspirebox_last_lap_3Source : https://www.runnersworld.com/runners-stories/a34347546/chicago-south-side-running-store-last-lap-cornerstore/

Share.

Comments are closed.